Allergie à l’iode : qu’est-ce que c’est ?

Allergie à l’iode : qu’est-ce que c’est ?

juin 17, 2024

Il est courant d’entendre parler d’une prétendue « allergie à l’iode », en particulier dans le contexte de l’utilisation d’agents de contraste iodés en imagerie médicale. En réalité, l’iode est un élément essentiel présent dans de nombreux aliments et même dans le corps humain, donc être allergique à l’iode serait incompatible avec la vie.

Ce qui est souvent confondu avec une allergie à l’iode, ce sont en fait des réactions allergiques aux agents de contraste iodés utilisés lors de certains examens d’imagerie médicale, tels que l’angiographie ou le scanner avec injection de produit de contraste. Ces réactions peuvent inclure des symptômes tels que des rougeurs, des démangeaisons, des éruptions cutanées, des difficultés respiratoires, voire dans des cas très rares, un choc anaphylactique.
Ces réactions sont généralement dues à différents composants présents dans l’agent de contraste iodé. Si vous faite une réaction à un produit, il est fortement conseillé de noter la référence du produit concerné et de prendre un rendez vous chez un allergologue pour préciser l’origine de cette allergie et afin de statuer définitivement sur les possibilités ou non d’utiliser certaines molécules. Le courrier ou la carte obtenue à l’issue de cette consultation sera à conserver précieusement.
A noter qu’une préparation anti allergique ne prémunit pas totalement d’une récidive en cas d’authentique allergie au produit de contraste iodée, d’où l’importance de cette consultation spécialisée.
Aussi les allergies aux fruits de mer ou encore à la bétadine ne sont pas une allergie au produit de contraste iodé.
Il est important pour les patients de signaler toute réaction antérieure à un agent de contraste iodé aux secrétaires ou aux manipulateurs en radiologie. Dans certains cas des techniques alternatives peuvent être proposés.

En conclusion, bien que l’idée d’une « allergie à l’iode » soit largement répandue, il est crucial de comprendre qu’il s’agit en réalité d’une réaction allergique aux agents de contraste iodés utilisés en imagerie médicale, et non à l’iode lui-même. Si vous avez présenté une réaction d’allure allergique dans les suites d’un examen d’imagerie (notamment scanner), un bilan allergologique est fortement recommandé.

Aller au contenu principal