Arthro scanner

L’arthroscanner est un scanner avec remplissage de l’articulation, c’est un examen de référence pour l’étude du cartilage qui permet aussi d’étudier certaines structures tendineuses et ligamentaires notamment au niveau de l’épaule.

Il se déroule en 2 temps : ponction articulaire avec opacification sous guidage radiographique (arthrographie) puis le scanner lui même (sans nouvelle injection).

L’arthrographie consiste à injecter à l’aide d’une aiguille un liquide iodé à l’intérieur d’une articulation.
Dans certains cas, il peut s’y associer dans le même temps une injection de produit anti inflammatoire à base de cortisone.

Le scanner et la radiographie utilisent des rayons X. En matière d’irradiation des patients, rien n’a pu être démontré dans ce domaine compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée. Toutefois, des précautions concernant les femmes enceintes doivent être prises systématiquement. C’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.

Déroulement de l’examen

"
Préparation
"
Déroulement
"
Après l'examen

Lors de la prise de rendez vous, il sera impératif de signaler vos allergies et d’éventuels traitements qui fluidifient le sang type anti coagulant ou anti agrégant (Kardegic, Plavic, Previscan, Eliquis…), un arrêt de ces derniers peut parfois être nécessaire.

Le jour de l’examen veuillez apporter :

  • La demande de l’examen (ordonnance et /ou lettre de votre médecin)
  • La liste écrite de vos médicaments plus particulièrement les traitements qui peuvent fluidifier votre sang (Kardegic, Previscan, Plavix…).
  • Vos anciens examens (Scanners, échographies, IRM, Radios)
  • Les résultats des examens de laboratoire qui vous auraient été demandés
  • Votre carte vitale
  • Les produits qui ont pu être demandés pour l’examen
  • Le questionnaire médical rempli et signé

A l’exception des médicaments que l’on vous aurait précisément demandé d’arrêter, vous prendrez normalement vos autres traitements.
Venez de préférence accompagné. Il ne faut pas être à jeun. Pour être plus à l’aise, il est conseillé d’aller aux toilettes avant l’examen.

Tel qu’il vous a été indiqué lors de votre prise de rendez-vous, nous vous rappelons qu’un dépassement d’honoraires de 30€ sera à régler pour la réalisation de cet examen.

Vous serez allongé sur une table dédiée de radiographie

Après une désinfection très soigneuse de la peau, une aiguille est placée dans l’articulation sous contrôle radiographique, permettant d’injecter le produit de contraste iodé. Après avoir retiré l’aiguille, un ou plusieurs clichés seront réalisés.

L’arthrographie sera complétée immédiatement par un scanner de l’articulation. Celui ci ne nécessitera pas de deuxième piqûre. Votre coopération est indispensable : suivez attentivement les indications qui vous sont données, cela contribuera à la rapidité du geste et diminuera les risques de douleurs et de complications.

Le passage de la peau et le contact avec l’articulation peuvent donner parfois une sensation désagréable, restant habituellement modérée. Le remplissage articulaire par le produit iodé peut donner une légère gène passagère.

Le produit injecté se résorbe dans le corps après un temps assez court. C’est pourquoi il est important d’aller rapidement au scanner après l’injection du produit.

Un livret comprenant les images scannographiques réalisées et le compte rendu du médecin vous sera délivré, la plupart du temps à la suite de l’examen. Si vous le souhaitez, vous pouvez repasser plus tard pour récupérer les résultats.

Informations importantes

Y'a-t-il des précautions à prendre ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.

Comme pour toute ponction, il existe un très faible risque d’infection ou d’hémorragie. Toutes les précautions nécessaires sont prises pour l’éviter (asepsie rigoureuse, arrêt de certains traitements).

Une sensation d’évanouissement, ou même un évanouissement (malaise vagal) peut survenir ; cela est dans la très grande majorité des cas sans gravité mais n’hésitez pas à signaler toute sensation anormale au personnel qui sera près de vous.

Des rares cas d’allergie au produit de contraste injecté sont possibles, la plupart du temps sans gravité.

Dans tous les cas, si vous avez un doute, il ne faut pas hésiter à contacter votre médecin.

Retour au domicile:

  • Un repos le jour du geste et, si possible, le lendemain, est conseillé.
  • En cas de fièvre ou de douleur importante dans les jours suivant la ponction (possibles signes d’infection), il est important de contacter immédiatement votre médecin.
Bon à savoir
Il est important de nous communiquer :

Vous allez bénéficier d’un geste guidé par l’imagerie (ponction, infiltration, biopsie, arthroscanner…). Tout geste présente un risque de saignement, raison pour laquelle certains traitements doivent être arrêtés ou adaptés.

N’arrêtez pas ces traitements de votre propre initiative mais après avis de votre médecin traitant. En effet, dans certains cas un arrêt intempestif peut être particulièrement dangereux voir formellement contre indiqué (ex : mise en place récente d’un stent coronarien).

Dans ce cas, un examen alternatif peut parfois être discuté (ex : IRM à la place d’un arthroscanner).
Anti agregant :

  • Kardegic, Aspirine, Aspegic, Résitune : ne pas arrêter le traitement si dosage à 75 ou 100 mg. Si dose plus élevée (160 mg) : relais 5 jours avant pour du 75 mg.
  • Clopidogrel (Plavix) : 5 jours d’arrêt
  • Ticagrelor (Brilique) 5 jours d’arrêt
  • Prasugrel (Effient) : 7 jours d’arrêt
  • Duoplavin (association Kardegic-Plavix) : arrêt 5 jours

Un relais par Kardegic 75 mg de ces traitements doit être envisager au besoin, à coordonner avec votre médecin traitant.

Anti coagulant (AVK, NACO)

  • Apixaban (Eliquis), Rivaroxaban (Xarelto), edoxaban (Lixiana) : 3 jours d’arrêt
  • Pradaxa : 5 jours d’arrêt
  • Antivitamines K (Préviscan, Coumadine, Sintrom, Minisintrom) : 5 jours d’arrêt

Un relais de traitement par héparine peut être nécessaire selon votre situation médicale, à coordonner avec votre médecin traitant.

En cas d’injection d’héparine (HBPM) :

  • pas d’injection la veille au soir et le matin de l’examen à dose curative
  • pas d’injection dans les 12 heures précédentes à dose préventive

Documents importants

  • Questionnaire consentement que vous avez reçu complété et signé
  • Vos radiographies ou précédents examens en rapport avec votre rendez-vous, pour que votre radiologue puisse interpréter votre examen dans les meilleures conditions
  • L'ordonnance du médecin prescrivant l'acte.
  • La liste des médicaments que vous prenez
  • La CARTE VITALE à jour
  • L'attestation CMU ou ACS
  • La feuille d’accident de travail (si besoin)
  • L’attestation si vous êtes en maladie professionnelle
  • Un moyen de règlement (chèque, CB ou espèces)

Les différents centres où sont pratiqués cet examen

Radiologues pratiquants cet examen

Donnez votre avis sur le centre

Nous accordons beaucoup d'importance à la satisfaction de nos patients. Prennez quelques instants pour donnez votre avis afin que nous puissions améliorer notre qualité de d'accueil et de soins.

Aller au contenu principal